Premiers pas

« On n’a qu’une seule fois l’occasion de faire une bonne première impression » : c’est particulièrement vrai dans le monde du travail.

rentree_martine-copie-1.jpgS’il y a bien une chose que je déteste, c’est commencer un nouveau job. Parce qu’on n’a pas encore pris ses marques, parce qu’on ne sait pas qui est qui ni où trouver les choses (c’est la raison pour laquelle, lorsque des « nouveaux » intégraient mon équipe, j’ai toujours pris le temps de leur montrer les toilettes, le fonctionnement de la machine à café et de les emmener déjeuner pour qu’ils ne se retrouvent pas seuls le premier jour), parce qu’on se sent inutile car incapable de commencer à travailler vraiment tant qu’on n’est pas encore au courant de tout.

images-copie-59.jpgMais le pire, c’est que vos futurs collègues, qui vous attendent généralement avec impatience, vont vous scruter sous toutes les coutures, vous regarder, vous étudier, vous juger, et se faire une opinion sur vous. Le problème ? Si vous échouez à ce « test », vous risquez de le payer cher, et il vous faudra de longs mois pour faire oublier cette première impression ratée.

C’est pourquoi, la veille de mon premier jour de boulot, j’ai mis toutes les chances de mon côté pour que tout se passe bien : j’ai choisi ma tenue avec beaucoup d’attention (toujours privilégier une tenue images-copie-60.jpgconfortable, mais n’oublions pas qu’il faut tout de suite montrer sa personnalité pour ne pas se trouver dans un look qui n’est pas le votre. Par exemple, si le premier jour, vous débarquez en tailleur noir bien strict, le choc sera terrible si vous venez le lendemain avec des bottes rouges), j’ai passé trois heures dans ma salle de bain pour être pimpante comme jamais toujours (gommage, hydratation, manucure, pédicure, masque nourrissant, masque vitalisant, masque lissant, brushing…), j’ai dîné équilibré, préparé mon sac à main, règlé mon réveil et me suis couchée très tôt pour avoir une tête à peu près normale le lendemain.

Mettons toutes les chances de notre côté…

images-copie-61.jpgEt puis, il va falloir faire ses preuves : aller dans des réunions, avoir des idées intelligentes, rencontrer ses clients, les rassurer, leur montrer que vous assurez.. C’est difficile. Surtout pour moi. J’ai toujours cette désagréable impression d’être un imposteur : j’admire ces gens qui sont sûrs d’eux, n’ont pas peur, n’ont pas de failles (ou ne les laissent pas paraître), sont toujours à la hauteur, ne font jamais d’erreurs… J’essaie de n’en rien laisser paraître, mais c’est dur, parfois !!!

En arrivant devant l’agence, je me suis arrêtée quelques secondes, j’ai pris une grande respiration, j’ai poussé la porte…. C’est parti !!!

16 pensées sur “Premiers pas”

    1. Je ne sais pas…. C’est difficile à savoir. Je sais qu’ils se sont sûrement un peu foutu de ma gueule quand ils m’ont vue avec mes cache-oreilles en fourrure, mais je préfère afficher la couleur
      dès le début !!!!

  1. J’espere que tout s’est bien passe et que ta nouvelle equipe est sympa?
    c’est marrant parce que je vois les choses completement imversees: j’adore la « rentree » dans une nouvelle boite, parce que c’est l’occas de remettre les compteurs a zero. les gens ne savent pas qui
    tu es, ce que tu as accompli avant, c’est comme un renouveau en quelques sortes!
    bon courage pour la suite!
    xxx

    1. Et quand est ce que tu viens à Paris d’ailleurs !!! Parce que si tu te barres en France à chaque fois que je suis à Londres, on ne va pas s’en sortir !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *