A voir… ou pas

Chaque soir, il y a à Paris plusieurs centaines de spectacles : vous comprendrez aisément qu’il n’est donc techniquement pas possible de les voir tous… Quand bien même vous auriez le don d’ubiquité, encore faudrait-il avoir les moyens de financer toutes ces sorties (parce qu’il faut bien l’avouer, les sorties culturelles, ça coûte un bras…). Mais ces derniers jours, je dois bien admettre que j’ai rattrapé tout le retard accumulé depuis des semaines et que j’ai peut-être un peu forcé sur la dose, côté théâtre. Alors plutôt que de vous faire 10 articles sur toutes mes sorties, je suis paresseuse et je vous fais un medley. 

Les Echos Liés

images-copie-6.jpgApparemment, cette troupe de danseurs est super connue car elle a été révélée au grand public par l’émission « La France a un incroyable talent ». Manque de pot, vu que je n’ai toujours pas fait réparer ma télé, j’avais zappé le phénomène (d’un autre côté, si j’avoue tout à fait avoir des goûts très médiocres en matière de programmes télé, je ne regarde pas ce genre d’émission, qui m’emm….dent profondément). Bref, l’occasion faisant le larron, j’ai pris des billets grâce à mon super plan (quand c’est gratuit, tout de suite, ça motive…) et j’ai entraîné Chéri-qui-déteste-le-hip-hop pour 2 heures de spectacle. Et, contre toute attente, on a vraiment passé une super soirée : la troupe est ultra dynamique, super douée, les chorégraphies sont intelligentes, très travaillés et pleines d’humour. Et surtout, il y a derrière ce collectif, créé et dirigé par Artega, une vraie philosophie de travail et de positive attitude (aucun lien avec Lorie, rassurez-vous) qui donne une patate d’enfer. Ils partent faire une tournée en Chine mais seront à Avignon cet été, et certainement de retour à Paris très vite…

Verdict ? A voir !

Gonzesse !, le one-woman show d’Astrid Plus

index-copie-4.jpgEn bonne trentenaire parisienne, j’adore les « spectacles de filles » : vous savez, ceux qui mettent en scène une nana un peu déjantée qui raconte avec humour les petits travers de la vie des femmes. Je n’en rate pas un : Florence Foresti, Audrey Lamy, Bérangère Krief, Camille Chamoux… Donc quand on m’a proposé d’aller voir « Gonzesse », j’ai dit oui tout de suite. Alors, par où commencer ? Le spectacle commence tôt, donc c’est pratique pour sortir dîner après… Sinon, bah ça ne casse pas trois pattes à un canard (et pourtant, je suis bon public). L’humoriste est sympa, dynamique, mais les blagues sont un peu trop prévisibles et je ne me suis pas du tout bidonnée (même si j’ai souri 4 ou 5 fois, quand même…). 

Verdict ? Why not quand on veut sortir avec une copine et qu’on n’a pas d’autre idée. Mais ce n’est vraiment pas le spectacle de l’année…

Métronome, par Cinq de Coeur

vz-38D0B786-CBA4-4F14-934E-D065358D033A.jpegPour tout bon parisien qui se respecte, le métro (surtout aux heures de pointe), c’est l’enfer. Alors aller voir un spectacle qui raconte la rencontre de 5 personnes coincées dans le métro à cause d’une manifestation générale qui bloque Paris, franchement, ça ne vend pas du rêve. Et pourtant, et c’est une belle surprise, ce spectacle 100% musical et 100% humour est un vrai petit bijou. La mise en scène de Pascal Légitimus est vraiment géniale et les acteurs/chanteurs de ce quintet vocal (ça veut dire 5 personnes qui chantent a capella, bande d’ignares…) enchaînent les morceaux en mixant habilement tubes célèbres (Diam’s, Gainsbourg, Mickael Jackson…) et incontournables de la musique classique. Attention, ça commence à 19h : mieux vaut sortir tôt du boulot… Mais sinon, la bonne nouvelle, c’est que le spectacle se joue jusqu’au 4 août au théâtre Rive Gauche.

Verdict ? A voir absolument. Surtout après une journée pourrie au bureau…

Tout Offenbach ou presque

2046_OFFENBACH_-_G.jpgAprès avoir mis en scène « La vie parisienne », Alain Sachs remet le couvert avec la même troupe et crée un tout nouveau spectacle autour de l’oeuvre d’Offenbach. 52 morceaux rien de moins… Bien sûr, on retrouve les airs célèbres du compositeur qu’on a entendus mille fois (et qu’on adore), mais on découvre également de vraies pépites malheureusement peu connues. Les artistes sont à la fois comédiens, chanteurs, danseurs et musiciens : sincèrement, le casting est fabuleux… Le spectacle commence de manière originale, et les décors et la mise en scène nous font voyager dans l’univers si plein de surprises du compositeur. Des moments d’émotions, de rire – voire de fou rire (avec une interprétation tout simplement hilarante du « duo des alsaciens » dont je vais mettre plusieurs semaines à me remettre…). En plus, le théâtre de Paris qui accueille le spectacle (pour encore 12 jours seulement) est un vrai petit bijou !

Verdict ? Un spectacle à ne pas manquer, pour tout plein de raisons : pour l’oeuvre d’Offenbach, pour les artistes qui sont exceptionnels et pour la superbe mise en scène.

Americans in Paris, Orchestre Pasdeloup

index-copie-5.jpgJe ne vais pas mentir : j’ai une passion secrète pour les comédies musicales (surtout les vraies, celles de Broadway, que j’écoute dans mon Ipod en déambulant, cheveux au vent, dans les rues de Paris – so cliché). Alors quand j’ai vu que l’orchestre Pasdeloup reprenait, le temps d’un concert, les grands classiques de Broadway et Hollywood, j’ai immédiatement pris des billets. Une magnifique surprise : sous la direction de David Charles Abel, chef d’orchestre non seulement beau mais également drôle, charmant, plein de talent et qui parle parfaitement français avec un adorable accent américain, l’orchestre nous a fait redécouvrir les grands classiques des Musicals. Avec la participation, cerise sur le gâteau, de Liz Callaway, grande star de Broadway, qui m’a donné des frissons en interprétant Memory (Cats), Anastasia ou Moon River (Breakfast at Tiffany’s). Et bien sûr, on a eu droit aux incontournables : West Side Story, E.T et une magnifique version de « An American in Paris » de Gershwin.

Verdict ? Dommage, vous ne le verrez pas car il n’y avait qu’une seule et unique représentation… Mais sans doute est-ce l’occasion de vous replonger un peu dans les grands classiques de Broadway (en attendant d’aller à New York…)

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui… La semaine prochaine, je continue mon programme culturel mais à un rythme un peu moins soutenu (il faut dire que je commence à avoir des douleurs dans les bras à force d’applaudir à tout rompe presque tous les soirs…) : next week, ça sera donc Ennemies Potiches n°1, Operetta (au théâtre Antoine) et Toutes mes condoléances (le one man show de Sébastien Castro). Ah la là, comme c’est fatigant, la Vie parisienne


 

4 pensées sur “A voir… ou pas”

  1. C’est amusant, j’étais moi aussi au chatelet samedi pour admirer Lise Calaway. Quelle merveilleuse chanteuse et quel beau concert, que je ne suis donc pas la seule à avoir apprécié.

    1. Enorme !!! On s’est peut-être croisées alors !!!!!!!!! Et je confirme, c’était un magnifique spectacle (je ne m’en suis toujours pas remise !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *