Le bon coin

index-copie-68.jpgDéménager, c’est l’enfer. C’est dans ces moments là qu’on réalise le nombre de merdes qu’on a accumulées pendant des années, et qu’on se dit que vraiment, on va arrêter d’entasser des trucs inutiles à l’avenir. Tout ça pour dire que Chériki et moi on vient de déménager : en d’autres termes, nous sommes fauchés (il faudra qu’on parle des frais d’agence un jour : le truc qui vous plombe le budget et qui fait vraiment très très mal…). Bref, pour résumer la situation : d’un côté on a besoin de sous pour acheter des meubles et de l’autre des tas d’objets dont nous voulions nous débarrasser. Et pour faire d’une pierre deux coups, j’ai décidé d’activer le plan « leboncoin ».

 

 

index-copie-69.jpgAlors, pour ceux qui ne connaîtraient pas, leboncoin est un site de petites annonces sur Internet. En gros, si tu veux vendre un truc ou acheter quelque chose d’occasion, c’est là-bas que tu trouveras ton bonheur. Contrairement à ebay, qui impose d’avoir un compte Paypal et prends des frais, leboncoin c’est uniquement de la mise en relation. Ensuite, tu fais comme tu veux. Personnellement, je suis fan.Le principe est simple : on rédige une annonce, la plus complète possible, présentant l’objet mis en vente. On n’oublie surtout pas de mettre 2 ou 3 photos pas trop mensongères. On attend que l’annonce soit validée par le site (ce qui prend à peine quelques heures) et on attend les acheteurs, qui vous contacte via un formulaire (ils n’ont donc pas votre adresse) ou pas téléphone si vous avez laissé votre numéro (perso, j’évite…).

 

index-copie-70.jpgAlors bien sûr, parfois tout se passe très bien : quelqu’un envoie un mail et dit qu’il est intéressé. On se donne rendez-vous, il est content et achète le truc. Mais tout ne se passe pas toujours si facilement… Il y a les gens bizarres, qui font même un peu peur. Comme ce mec qui m’a écrit pour se renseigner sur une paire d’escarpins que j’avais mise en vente : son « Tes chaussures, je les veux. Donne moi ton numéro » ne m’a pas franchement rassurée et j’avoue même ne pas avoir pris le temps de lui répondre, afin qu’il n’ait pas mon adresse email. Il y a également celui qui négocie et essaie de grapiller quelques euros : « j’ai acheté la même lanterne marocaine à 3 euros dans une brocante, alors je vous achète la votre au même prix » (pour info, le prix annoncé était de 5 euros…). Je me suis quand même permis de répondre qu’on n’était pas au souk de Marrakech. Sans parler de ceux qui ont carrément l’impression de nous faire une fleur en acceptant de nous acheter quelque chose : ainsi, pour nous débarrasser rapidement d’un lit double en parfait état, Chériki et moi l’avions mis en vente à 50 euros. Un prix dérisoire, qui explique que nous ayons reçu plus de 40 demandes. J’ai bien rigolé quand quelqu’un m’en a proposé encore moins en ayant l’impression de nous rendre service : « je suis d’accord pour vous le prendre, mais je vous en propose 40 euros, pas plus ». Il y a également ceux qui sont un peu déconnectés des réalités : genre la petite nana intéressée par le canapé mais qui était seule pour le transporter, sans voiture… Ou ce monsieur un peu fort avec un bras dans le plâtre qui est venu avec son chétif fiston de 12 ans pour porter une énorme machine à laver… Enfin, j’ai eu droit à la vieille dame un peu originale, qui m’a acheté un collier et qui par la suite m’a appelée à plusieurs reprises pour papoter et me donner de ses nouvelles. Voilà voilà… Le bon coin, c’est comme dans la vie : on peut tomber aussi sur des gens un peu bizarres…

 

images-copie-50.jpgAlors, bilan de l’opération ? Plus de 500 euros sont venus remplir le « cochon ». Et nous nous sommes débarrassé de pleins de meubles gênants que nous aurions déposés aux encombrants. Mon record ? Réussir à me débarraser d’une machine à laver cassée en moins de 3 heures, un dimanche matin. Je me sens non pas la Reine du monde mais bien celle des bonnes affaires ! Et je fais des émules : quelle ne fut pas ma surprise quand Amonbeaufils – 9 ans – a suggéré de vendre la belle montre offerte par sa maman pour remplir un peu sa tirelire…

 

 

10 pensées sur “Le bon coin”

  1. J’utilise le boncoin très souvent ! … et je hais les messages abrupts du type qui tutoie vulgairement sans me connaître 🙂 … et, le « Souk de Marrakech », je l’ai déjà utilisé pour rembarrer
    un type qui chipotait pour 5 Euros 🙂

  2. Pour vider la maison du Grand Schtroumpf, j’ai moi aussi utilisé leboncoin. J’ai vendu du mobilier des années 50, de bonne facture sans doute, mais très laid dans le genre « mobilier de marchand
    de mobilier » avec des moulures et des marqueteries un peu lourdingues. Eh bien, à la grande surprise du bébé schtroumpf, tout ça est parti… en container aux Etats-Unis, où il sera sans doute
    revendu (avec un zéro de plus, voire deux) comme authentique Boulle, sur lequel Louis XIV (you know, the king with the funny nose) a joué au tarot et posé son noble cul.

    Il y avait aussi un lustre, vraiment très années 50, dont je me disais qu’il pourrait peut-être figurer dans un film style « petit nicolas ». Ce lustre avait éclairé la salle à manger d’un couple
    depuis leur premier repas en commun, jusqu’au jour où la mort les a effectivement séparés, noces de diamant fêtées, ce qui a représenté beaucoup de lustres (5 ans chez les Romains). EH bien, ce
    lustre, c’est un jeune couple charmant et russe qu’il l’a acheté… 20 euros. Qu’il leur porte chance !

  3. Ah le bon coin… J’en avais carrément fait un article il y a quelques mois tant j’avais été déçue !

    Et pourtant, je vais devoir repasser par là, j’ai des trucs à vendre à nouveau…

    1. C’est clair… Je suis totalement accro à ce site. A tel point que quant je cherche à acheter quelque chose, je regarde d’abord sur leboncoin avant d’aller sur les sites de e commerce
      traditionnels !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *