Happy New Year

#HappyNewYear

J’aime bien le 1er janvier (et pas seulement parce qu’il est férié et que je peux rester bien au chaud sous ma couette au lieu d’aller au turbin). Le 1er jour de l’année, c’est une journée où tous les espoirs sont permis. On efface l’ardoise et on recommence. Page blanche : la nouvelle année reste à écrire et tout est possible. J’aime bien l’idée du chapitre qui se termine pour laisser place à un nouveau. Le livre 2015 n’aura pas été des plus légers et je pense que tout le monde a envie de passer à autre chose. Cette année aura été particulièrement intense et douloureuse : malheureusement, notre pays a traversé des épreuves terribles dont il est difficile de se relever sans mal. En cette fin d’année, j’ai comme une impression d’écœurement : en repensant aux douze mois qui viennent de s’écouler, les seuls mots qui me viennent à l’esprit sont « attentat », « terrorisme », « bombes », « extrémistes », « chômage », « Front national », « morts »… Rien de bien joyeux. Heureusement que Kate et William (cœur sur eux) nous ont donné un peu de bonheur avec l’arrivée de la princesse Charlotte… 2015 aura été une année baignée de sang et de larmes. Une année qui marquera certainement un tournant pour tout un peuple. A nous de voir ce que nous allons faire de ces drames, comment nous allons réagir, nous reconstruire.

En ces temps si sombres, difficile de faire le bilan de ma propre année écoulée : 2015 restera une année à la fois longue et très intense. Une année marquée par de beaux projets professionnels, qui m’ont épuisée mais que je suis fière d’avoir réalisés avec mon équipe. Une année marquée par beaucoup de remises en question, de choix à faire, de défis à relever. Une année marquée par de belles rencontres qui sont devenues des amitiés solides. Mais aussi une année marquée par de tous petits bonheurs, de ceux dont je ne réalise pas toujours sur le moment combien ils comptent en réalité : les premières glissades d’Amonbeaufils sur la neige, les retrouvailles avec une BFF qui vit à l’autre bout du monde, une petite surprise de Cielmonmari qui m’a fait le plus romantique des cadeaux de Noël, un week-end passé avec mon filleul, des siestes délicieuses dans le hamac balancé par un vent tiède, des discussions importantes au cœur de la nuit devant une tasse de thé bien chaud, une bouteille de Champagne partagée avec des collègues dans des gobelets en plastique après un événement difficile à organiser…

2015 m’a littéralement usée, vidée, exténuée. Mais d’un autre côté, elle restera une année charnière. Les années difficiles sont toujours celles qui font le plus grandir, j’en sais quelque chose. En 2008, j’ai connu la pire année de ma vie : du genre de celles dont on pense qu’on ne se remettra jamais. Et pourtant… Mieux que ça : franchement, si c’était à refaire, je ne changerais rien. Juste parce que cette horrible année m’a permis d’en vivre d’extraordinaires par la suite. Et c’est bien tout le mal que je souhaite à notre cher pays : que cette terrible année nous rende tous plus grands, plus forts, plus unis.

Je vous souhaite une belle et très heureuse année 2016 !

 

8 pensées sur “Happy New Year”

  1. oui, une très belle année 2016 à toi aussi, et au monde entier !!!!
    continue à me faire rêver, rire, pleurer avec ta superbe prose, j’adore !!!
    gros bisous miss, à toi et à ta petite famille,

  2. oui, j’espère que les mots les plus durs qui qualifient l’année 2015 pourront être évités en 2016.
    Et que pour toi, que les mots les plus doux parsèment
    ton année 2016.

  3. Ta conclusion est si juste : les années les plus dures sont en effet celles qui nous apportent le plus, et nous font tellement grandir.
    Je te souhaite une magnifique année 2016 <3
    (et j’aime beaucoup ton nouveau design)

    1. Merci !! (pour le nouveau design, en réalité j’ai merdé sur overblog et impossible de retrouver ce que j’avais avant… mais il y a pas mal de boulot avant que j’arrive à ce que je voudrais. Mais faute de temps, en attendant, je garde ce thème !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.