Les filles Instagram

bandeau_instagram

Je ne vais pas tourner autour du pot : depuis que j’ai découvert Instagram, il y a quelques mois, je suis devenue totalement addicte. Pour ceux qui ne connaîtraient pas (Maman, je t’invite à lire attentivement ce qui va suivre), il s’agit d’un réseau social permettant de partager des images (photos et vidéos). Ensuite, chacun est libre de « suivre » les gens qui l’intéresse (des proches mais aussi des acteurs, des chanteurs, des personnalités du monde de l’art, des passionnés de perroquets… Il y en a vraiment pour tous les goûts). Le gros avantage par rapport à Facebook restant qu’il n’y a pas de réciprocité entre deux personnes : si quelqu’un décide de vous suivre, vous ne verrez pas ce qu’il publie de son côté, à moins de décider de le suivre, contrairement à Facebook, où vous vous retrouvez un peu « obligé » de vous coltiner les « actualités » de la vie de vos friends, des photos de leurs gosses à chaque étape de leur existence (vie in utero comprise…) à leur humeur du jour en passant par leurs coups de gueule politiques ou leurs « exploits » sportifs sur des applis de course.

Sur mon Instagram, j’ai très peu de followers et ça me convient très bien. J’utilise surtout ce site pour garder des traces de petits moments sympas ou de petits bonheurs qui m’ont donné le sourire. En fait, je publie assez peu par rapport aux autres. En revanche, qu’est-ce que je consomme comme images ! Je suis des dizaines de personnes, connues ou non, dont j’aime l’univers : des fleuristes qui mettent en ligne de ravissants bouquets pleins de couleurs, des grands chefs qui présentent leurs dernières créations culinaires… et des tas de bloggueuses/actrices/stylistes/tout-ce-que-vous-voulez qui ont tout simplement une vie  génialissime bien plus cool que la mienne. Du moins en apparence. Ce sont les filles Instagram.

Les filles Instagram, c’est un peu comme un accident de voiture sur l’autoroute : tu sais qu’il vaudrait mieux ne pas regarder, mais tu ne peux pas vraiment t’en empêcher, parce que c’est un peu fascinant. J’aimerais ne pas être ainsi admirative, mais j’avoue que j’aimerais comprendre comment elles font pour avoir des vies aussi parfaites. Parce que quand je compare leurs vies et la mienne, on ne joue pas DU TOUT dans la même cour.

Commençons par le look : où trouvent-elles le fric (et le temps ???) pour être toujours aussi bien habillées, maquillées et pomponnées ? Tous les jours, elles postent leur « ootd » (outfit of the day), et on les croirait sorties tout droit d’un catalogue de mode. Personnellement, un jour sur deux, je ne ressemble à rien, et pour espérer approcher leur niveau, je devrais passer chaque une heure dans la salle de bain à me refaire la gueule à grands coups de fond de teint et d’anticerne.

Côté appartement, elles ne sont pas en reste : dès qu’elles postent une photo de leur intérieur, tout est magnifique, bien rangé (ou avec un désordre savamment dosé – genre une pile de livres en attente d’être lus qui penche dangereusement sur la table de nuit de designer où repose un vase avec une petite rose… Moi, je ne mets pas de vase sur mon chevet puisque chaque matin en cherchant mes lunettes je fais tout tomber). Mais comment font-elles ???? Moi, mon appartement ne ressemble pas à une page du catalogue Ikea : le plaid n’est jamais nonchalamment jeté sur le canapé, les jouets du chiens trainent partout, il y a des magazines et des trucs posés ici et là, et bien que j’essaie tant que je peux de garder un intérieur ordonné, on est bien loin de l’univers esthétiquement parfait des filles Instagram. En plus, c’est comme si leur home sweet home était toujours décoré pile poil avec les dernières tendances : à moins de changer les peintures et les accessoires de décoration tous les six mois, j’aimerais bien qu’on m’explique quel est leur secret.

Parlons un peu de nourriture : moi, quand je suis toute seule à la maison et que je me fais un plat rapide, genre une salade, ça ne ressemble à rien. Les filles Instagram, on dirait qu’elles ont une baguette magique et que tout ce qu’elles font est joli : même leur bol de céréales du matin est sublime (mais franchement qui, dans la vraie vie, a le temps de couper finement des fraises, de faire des micro morceaux de fruits tous de la même taille et de faire d’aussi belles photos d’un simple porridge ???). On dirait que tous les endroits où elles vont sont ravissants : moi, quand je bois un café avec une copine en plein après-midi, on se retrouve souvent dans un bar parisien typique (donc merdique), à boire un thé en sachet ultra cher servi dans une horrible théière en inox à même la table en formica. Que quelqu’un m’explique où les filles Instagram trouvent ces ravissants salons de thé où on leur sert leur breuvage dans de la porcelaine à fleurs sur un guéridon en fer forgé recouvert d’une nappe en liberty ???

Et que dire de la dernière tendance chez les filles Instagram : le bujo (pour Bullet Journal) ? J’ai découvert le phénomène récemment (comment ai-je pu passer à côté si longtemps ?? Les blogs ne parlent que de ça depuis des mois…) : en gros, il s’agit d’une nouvelle « méthode » d’organisation de son temps et de sa vie, à l’aide d’une carnet qu’on remplit chaque jour de listes de trucs à faire, de choses accomplies, de bidules à ne pas oublier, de « top 10 de nos réussites », etc. Le tout fait de manière très esthétique, avec des feutres de couleur, des collages, des dessins. Ouais bon en gros c’est un mix entre un agenda et un journal intime avec une bonne dose de scrapbooking. Franchement, quand j’ai vu toutes les filles Instagram partager les sublimes pages de leur bujo, j’ai jeté un œil à mon agenda Filofax, qui ne me quitte pas depuis 15 ans, et que je remplis de pense-bête, de gribouillis, de rendez-vous barrés et décalés, de numéros de téléphone sans nom, de codes de porte… Et je me suis dis que vraiment, je n’étais pas une fille Instagram. Et d’un autre côté, on peut se demander où ces nanas trouvent le temps pour faire tout ça !!!! Regardez un peu une page de bujo : franchement, ça prend autant de temps de d’aider Amonbeaufils à faire ses 8 exercices de maths pour demain. Le choix est vite fait…

J’avoue que parfois, j’envie secrètement la vie de ces filles Instagram : leur univers semble si joli, si parfait… Leurs cheveux brillent, leurs ongles sont toujours bien faits et elles ont l’air d’avoir des vies vraiment palpitantes. Et puis après je me dis que ce n’est sans doute qu’un vernis et qu’elles vont aux toilettes comme tout le monde et qu’elles ne font pas des paillettes*… 

 * Oui, je suis clairement jalouse.

12 pensées sur “Les filles Instagram”

  1. très juste ! en même temps, dans quelques années, les exos de maths d’Amonbeaufils lui auront bien profité (cf le captcha plus bas !)… quant aux clichés d’amstramgram, pardon, d’instagram, ce n’est et ne restera qu’un paquet d’électrons…

    1. Je plaide coupable pour le captcha difficile mais :
      1° Ca m’évite les commentaires automatiques sur la vente de viagra ou l’élargissement du pénis
      2° mes lecteurs ont un QI particulièrement élevé, donc ils y arrivent sans problème 🙂
      3° ça fait toujours de bien de réviser un peu les bases du calcul…

      A bientôt Grand Schtroumpf !!

      1. je ne voulais pas dire que le captcha était difficile ! seulement que Amonbeaufils le réussirait sans problème ! (c’était une addition « à trous » haha !)

  2. Bravo ! C’est exactement tout ce que je pense de ces « filles Instagram » sans pouvoir l’exprimer aussi joliment et spirituellement que toi !
    (La jalousie n’est pas là un défaut. Elle est évidente !)

  3. Moi j’ai la réponse à la question « pourquoi l’univers des filles su Instagram est il si parfait ? »
    Parce qu’il est plat
    Le monde de ces filles est plat
    Ennuyeux, lisse, fade
    De la tisane et du savon rose
    Mais surtout de l’ennui et de la platitude
    Sans aspérités, imprévus, ni sortie de route.
    Alors oui on préfère les filles qui ne sont pas applaties comme dans la dimension Instagram.
    Et gardez vos aspérités, vos « affreux défauts » et manies, et vivez dans la vraie dimension !

  4. Le monde Instagram est un monde virtuel. Ce n’est pas la vraie vie…. Ces femmes ont pour objectif de montrer une soit disant vie parfaite mais ce n’est que de la belle communication.
    En bref tout est fake…
    On n’est pas dupe, n’est ce pas ?!
    J’aime bcp tes chroniques que je suis depuis un certain temps.
    Bon dimanche

    1. Merci pour to message !

      Non, on n’est pas dupe, mais c’est un peu comme les filles des publicités : ça finit un peu par rentrer dans nos petites têtes…
      A bientôt !

  5. (Je me rends compte que j’avais loupé plusieurs de tes posts !)

    Je suis peu de filles « parfaites » sur instagram, parce que je n’aime pas trop consommer « volontairement » de la pub 😉 Je préfère largement les petits comptes auxquels je suis abonnée, car ils sont bien plus vivants, et donnent du coup de meilleures idées à suivre que ces « pages de magazines » virtuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *