Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?

Vous ne le savez sans doute pas, mais j’ai une très bonne oreille et je suis super forte pour imiter les accents. Surtout celui du Québec, que je peux garder vraiment longtemps. Je pense que certaines de mes anciennes collègues ont été soulagées de me voir partir car m’entendre parler avec l’accent « Céline Dion », martiniquais ou vietnamien des heures durant n’a pas dû les faire rire tous les jours (alors que moi, franchement, je me marrais carrément). Parfois même, je prends des accents bizarres sans même m’en rendre compte, par simple imitation. Comme la fois mémorable où, au restaurant chinois, j’ai commandé « deux nems, une portion de canard laqué et cent grammes de RIIIIIIIIZ BlÂÂÂÂÂÂNC » [ndlr : il s’agit ici, vous l’aurez compris, de la prononciation avec l’accent chinois…]. C’était il y a 15 ans et ma copine, qui a assisté à la scène, se fout encore de ma gueule. Bref, je suis une éponge et sans le vouloir, je choppe l’accent. Continuer la lecture de « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? »

Keep calm et mets tes sur-chaussures

Depuis quelques jours, Tesbeaumonfils va à la crèche. Malgré les nombreuses remarques auxquelles j’ai eu droit (« quoi ? Tu le mets à a crèche à seulement deux mois et demi ? Mais pourquoi si tôt ? Tu n’as pas peur que ce soit mauvais pour lui ? ») et qui laissaient sous-entendre que je suis une mauvaise mère parce que je confie mon enfant à des professionnelles, je n’ai pas cédé (ça va, je ne le l’abandonne pas non plus à des talibans ! Un jour il faudra qu’on aborde le délicat sujet de ces méchantes voix extérieures qui essayent de vous faire culpabiliser. Et bizarrement, le papa n’est jamais visé, alors que c’est aussi son enfant… Bref…). Et tout se passe très bien, rassurez-vous. Continuer la lecture de « Keep calm et mets tes sur-chaussures »

Avant, j’avais une vie. Maintenant, j’ai un bébé…

Ca y est, il est (enfin) né le divin enfant : Tesbeaumonfils a pointé le bout de son nez le 28 juin dernier. Rassurez-vous, je vous ferai grâce des détails de l’accouchement : imaginez-vous un mix entre « Grey’s Anatomy », « Dexter » et « Vis ma vie de vétérinaire de campagne : comment aider une vache à mettre bas » et vous aurez un aperçu assez réaliste de ce que j’ai subi. Inutile de préciser que Tesbeaumonfils sera une pièce unique. D’un autre côté, quand on fait un chef d’oeuvre du premier coup, pas la peine d’essayer de faire mieux par la suite. Mais je m’égare.

Avant la naissance, tout le monde m’avait dit « un bébé c’est que du bonheur. Tu verras, ça change la vie ». Bah pour changer, ça change. Evidemment, je me doutais que je manquerais de sommeil, que je serais fatiguée et que le bébé ne ferait pas ses nuit tout de suite (faire ses nuits = dormir de minuit à 6h du matin. Pour la grasse matinée, on oublie tout de suite : ça ne fait même plus partie de votre vocabulaire tant que vos gamins n’arrivent pas à l’adolescence), mais il y a des tas de choses auxquelles je n’avais pas pensé… Continuer la lecture de « Avant, j’avais une vie. Maintenant, j’ai un bébé… »

Petites misères d’une future mère (aka : la grossesse, c’est l’enfer)

J’vous ai pas dit ? D’ici quelques jours, je vais avoir un bébé. Enfin, j’espère… Après avoir passé des mois clouée au lit pour éviter qu’il n’arrive trop tôt, il semblerait que ce petit gros (vue sa taille…) coquin ait décidé que finalement le logement est agréable (eau à 37°, calme, absence de vis-à-vis, propriétaire des lieux très accueillante) et qu’il pourrait en profiter jusqu’au bout. Voire plus. Ce qui n’est clairement pas pour me réjouir, d’une part parce que l’idée d’accoucher de Bouddha n’est pas forcément très réjouissante, mais surtout parce que supporter encore un mois dans cet état me parait totalement insurmontable. Oui, bien sûr, je me doutais qu’attendre un bébé entraînerait pas mal de changements, mais j’avoue que je n’étais pas du tout préparée à certaines situations. Comme tout le monde, j’avais vu le sketch de Florence Foresti, qui parlait des gros seins et des beaux cheveux, mais personne ne m’avait parlé du reste… Continuer la lecture de « Petites misères d’une future mère (aka : la grossesse, c’est l’enfer) »

Cadeaux communs : pièges à cons

Je déteste les cadeaux communs. Pas les recevoir : les faire. Ok, j’avoue, c’est quand même bien sympa pour marquer un événement important de recevoir un très beau cadeau plutôt que 30 babioles (quoi que : l’un de mes cadeaux préférés de mes 25 ans c’est une toute petite théière rouge, offerte par une amie d’ami, que j’utilise au quotidien et dont je ne pourrais jamais me passer !), mais le hic, c’est que le cadeau commun est plein de pièges assez désagréables… Continuer la lecture de « Cadeaux communs : pièges à cons »

Féminisme : qui sont nos modèles ?

Aujourd’hui, c’est la Journée internationale des Droits des Femmes. Bien qu’on puisse légitimement se demander quelle est l’utilité d’une telle journée, surtout en France où nous ne sommes pas les plus mal loties, il faut malgré tout reconnaître que bien que nous soyons au 21ème siècle, on est bien loin de l’égalité entre hommes et femmes. Difficile de comprendre pourquoi le simple fait d’avoir un bout de chair qui pendouille à l’entrejambe a entraîné de telles différences de traitement en défaveur de celles qui n’en n’ont pas. Mais au moins, le 8 mars est l’occasion de réfléchir chaque année et de faire le point sur l’avancée (ou le recul…) de la situation des femmes. Continuer la lecture de « Féminisme : qui sont nos modèles ? »

Rentrée des classes…

rentree7h00 : le réveil sonne. 

Ce matin, c’est la rentrée des classes. Nouvelle année, nouveau départ. Hier soir, Amonbeaufils a préparé son sac et toutes ses petites affaires. Après deux semaines de grasses matinées, un lever si matinal, ça pique un peu. Alors la veille, à 21h30, extinction des feux (douche prise – cheveux compris – et dents brossées). L’année commence bien, je trouve. Continuer la lecture de « Rentrée des classes… »

Miam miam bouffe tout

preservatif

Depuis 3 mois, la famille s’est agrandie. Cielmonmari, Amonbeaufils et moi partageons désormais notre quotidien avec Sacapuce, un adorable cavalier king Charles de cinq mois. Passées les premières semaines qui sont toujours un peu difficiles, le temps que le chiot s’habitue à sa nouvelle famille (et vice-versa… Je ne compte plus les rouleaux de Sopalin et les paquets de lingettes que j’ai utilisés pour nettoyer les « petits accidents » que Sacapuce semait allègrement dans le salon, la cuisine, le couloir, la salle à manger, à nouveau le salon, etc.), les choses ont fini par se mettre en place, et force est de constater que Sacapuce est bien plus sage, gentil et intelligent que feu-Choupette (qui restera pour toujours malgré tout mon chien adoré…). Il y a toutefois une petite manie dont Sacapuce n’arrive pas à se défaire : dès qu’il met le bout du museau dehors, il attrape tout ce qu’il trouve. Continuer la lecture de « Miam miam bouffe tout »

Noyeux Joël à tous !

happy_new_yearJ’adore Noël. Pas comme la plupart des gens qui sont juste contents de faire la fête et de recevoir des cadeaux. Non, non, non. Moi, j’ai une véritable passion pour Noël. A tel point que le 26 décembre est pour moi le jour le plus triste de l’année, parce qu’on ne peut pas être plus loin de Noël… Continuer la lecture de « Noyeux Joël à tous ! »