Noyeux Joël à tous !

happy_new_yearJ’adore Noël. Pas comme la plupart des gens qui sont juste contents de faire la fête et de recevoir des cadeaux. Non, non, non. Moi, j’ai une véritable passion pour Noël. A tel point que le 26 décembre est pour moi le jour le plus triste de l’année, parce qu’on ne peut pas être plus loin de Noël… Continuer la lecture de « Noyeux Joël à tous ! »

Big Big News

#BigBigNews

J’aime beaucoup le 1er avril : j’avoue que la grande amatrice de blagues que je suis se réjouit chaque année de pouvoir s’amuser un peu aux dépends des autres. Ce que bien sûr mon entourage apprécie beaucoup moins : une de mes anciennes collègues a failli jeter de rage son ordinateur par la fenêtre en pensant à un énième bug, alors que j’avais tout simplement interverti quelques touches sur son clavier. Franchement, j’en rigole encore. Mes amis savent bien que je suis farceuse et s’attendent donc tous les ans à mes poissons d’avril (ce qui me demande donc de plus en plus d’imagination et de subtilité pour réussir à les piéger). Certains osent également essayer de me rendre la pareille, mais j’use de toute mon habileté pour déjouer leurs tentatives… Mais cette année, le 1er avril m’a réservé une drôle de surprise. Continuer la lecture de « Big Big News »

Apprendre à Decompressing

Apprendre à Decompressing

L’année dernière, j’ai eu une période un peu difficile : entre le déménagement, le nouveau boulot et la mise en place du nouveau rythme avec Amonbeaufils, j’ai sérieusement remis en question ma capacité à tout gérer de front. Et puis, il y a quelques semaines, j’ai eu un flash. Un truc absolument évident mais qui ne m’avait jamais traversé l’esprit. J’vous explique. Continuer la lecture de « Apprendre à Decompressing »

Poupoupidou… POUX

Poupoupidou... POUX

Quand j’étais enfant, j’aimais bien les grandes vacances. Comme tous les enfants du monde, me direz-vous. Pas faux. Ces deux mois liberté me paraissaient comme un immense moment de liberté, plein de jeux, de rires, de nature. Les grandes vacances, c’était super chouette. Mais quand tu bosses, les choses sont bien différentes. Surtout quand tu as un enfant à la maison. Désormais, ces deux mois te paraissent comme un looong tunnel de temps pendant lequel il faudra trouver une occupation pour ces chères petites têtes blondes. Car, à moins de ne pas travailler ou d’être prof, peu de gens peuvent se targuer d’avoir huit semaines de vacances chaque été. Thank god, un p’tit malin a eu la brillante idée d’organiser les colonies de vacances. Un génie, j’vous dis. Continuer la lecture de « Poupoupidou… POUX »

Le bon coin

index-copie-68.jpgDéménager, c’est l’enfer. C’est dans ces moments là qu’on réalise le nombre de merdes qu’on a accumulées pendant des années, et qu’on se dit que vraiment, on va arrêter d’entasser des trucs inutiles à l’avenir. Tout ça pour dire que Chériki et moi on vient de déménager : en d’autres termes, nous sommes fauchés (il faudra qu’on parle des frais d’agence un jour : le truc qui vous plombe le budget et qui fait vraiment très très mal…). Bref, pour résumer la situation : d’un côté on a besoin de sous pour acheter des meubles et de l’autre des tas d’objets dont nous voulions nous débarrasser. Et pour faire d’une pierre deux coups, j’ai décidé d’activer le plan « leboncoin ».

Continuer la lecture de « Le bon coin »

A star is born

J’vous ai pas dit, mais chériki est peintre : un vrai de vrai, qui fait des expos, vend des tableaux et peut passer ses journées devant son chevalet à immortaliser les beaux paysages de la région où nous passons nos vacances. Même si je ne suis pas peintre moi-même, je l’accompagne toujours dans ses virées artistiques (moins pour regarder chaque coup de pinceau que pour m’installer au café du coin avec ma clef 3G et me connecter sur Internet pendant qu’il peint…). La semaine dernière, au programme : la mairie du village. Un choix stratégique qui a valu a Chéri-qui-avait-installé-son-chevalet-sur-la-grand-place de devenir l’attraction des villageois. Installée une demi-douzaine de mètres plus loin, bien planquée derrière mon ordinateur, je pouvais donc entendre parfaitement anonymement tous les commentaires des passants – nombreux – qui admiraient sa peinture. A tel point que Chériki est rapidement devenu une petite célébrité locale. Véridique. On s’en est rendu compte quelques jours plus tard, en réalisant qu’il était en photo dans le journal local…

Me voilà officiellement connue dans le village comme « la femme du peintre »…

FOT99C4.JPG

 

Il est né le divin enfant

PHOeb8d094c-f3d1-11e2-af92-034b0987c419-805x453.jpg

Bon, il était vraiment temps qu’elle accouche Kate, parce que, hein, ça commençait à faire long tout ça… Il faut dire que cet enfant était attendu comme le Messie : comme si ce petit rôti de 3,6kg portait en lui tous les espoirs de la monarchie britannique et du Royaume-Uni. J’espère qu’il aura les épaules assez solides. L’exactitude est la politesse des rois, dit-on : celui-ci nous a fait un peu attendre…

Continuer la lecture de « Il est né le divin enfant »

Un diner à la Table des Roy

index-copie-26.jpgComme des millions de Français, j’aime la cuisine et la télévision. Pas étonnant donc que je ne rate jamais les émissions culinaires : qu’il s’agisse de Top Chef ou de Masterchef, je suis toujours au rendez-vous pour découvrir de nouvelles recettes et des idées originales. Et parmi les candidats de Masterchef version 2012, j’avais forcément mes chouchous. Et parmi eux, Pascal. Pour la faire courte, Pascal a 55 ans, vient de Nantes (j’avoue que ça a compté dans mon choix : ayant passé de merveilleux moments dans cette ville voilà maintenant quelques années, je garde des liens très fort avec la cité nantaise. Et puis j’y ai quand même gardé mon BFF, donc forcément...) et travaillait dans une grande entreprise du secteur textile. Mais surtout, Pascal est un vrai passionné de cuisine. Avec une envie profonde : faire de sa passion son métier. Une inscription à Masterchef parmi 24 000 candidats, des semaines d’épreuves acharnées, et la vie de Pascal a changé. Son objectif ? Se lancer le défi d’ouvrir un restaurant s’il arrivait dans les 10 premiers. Pari réussi : arrivé 8ème du classement, Pascal a tenu parole et a ouvert les portes de son restaurant, pas plus tard qu’hier soir… Et devinez qui a eu la chance de faire partie des 40 privilégiés qui ont découvert avant tout le monde la cuisine de Pascal ? Bibi.

Continuer la lecture de « Un diner à la Table des Roy »

Sémineige : le WEI sous la neige

mail.google.com.jpgCe week-end, vous l’avez certainement remarqué, il a neigé. Difficile de passer à côté du phénomène : entre les longs reportages dans tous les journaux TV et les multiples « Paris sous la neige !!!! » dans les statuts Facebook de 99% de vos contacts, tout le monde n’avait que la neige à la bouche. Inutile de préciser que j’ai été ravie de pouvoir ressortir mes Moon Boots (j’avoue que la visite de la Basilique Saint Denis en après-ski, c’était assez original. Ceci dit, vue la température qu’il faisait dans la crypte, j’étais assez contente de mon investissement. Et oui, je me culturise le week-end. Ca vous en bouche un coin, hein ?). Bref, tout ça m’a rappelé un épisode incontournable, ou presque, dans la vie des étudiants en école de commerce : le sémineige.

index-copie-16.jpgPour ceux qui n’ont jamais eu le bonheur de passer quelques mois au pays de Mickey faire une école de commerce, sachez que le sémineige est l’équivalent hivernal du week-end d’intégration. En gros, juste après les examens, après avoir beaucoup travaillé (la bonne blague… Croyez moi qu’on ressort plus lessivé d’une session de partiels à Assas que des examens de janvier en ESC… Mais bon, la fac a encore malheureusement encore trop souvent mauvaise réputation), les étudiants en école de commerce ont bien besoin de se reposer. Thank God, le BDE (le Bureau des Elèves, l’association élue par les élèves et qui est chargée d’organiser les soirées et activités extra-scolaires. Son rôle étant en réalité de bien négocier les prix pour avoir le plus d’alcool pour le moins cher possible) est là pour organiser une petite semaine à la montagne. Allez, je vous emmène.

Continuer la lecture de « Sémineige : le WEI sous la neige »

Faut-il avoir un Bac+5 pour monter un Lego ?????

images-copie-11.jpg

Depuis quelques années, les mamans se répandent sur la blogosphère comme des poux sur les têtes des enfants d’une école maternelle. Chacune y va de son expérience merveilleuse – ou pas – de la grossesse, du premier gouzi-gouzi du « Baby », de ses premiers pas, de sa première dent, de ses premiers caprices, de ses nuits, de ses jours. Bref, grâce à Internet, devenir maman ne devrait pas poser trop de problème, avec tous les conseils et astuces qui foisonnent sur la toile. Et pourtant, il manque l’essentiel. Pour être mère, il ne suffit pas d’avoir l’instinct maternel et d’être prête. Non, pour être mère, il faut avoir fait des hautes études et être diplômé en ingénierie spatiale. Rien de moins. Continuer la lecture de « Faut-il avoir un Bac+5 pour monter un Lego ????? »