Premier week-end après le boulot

Voilà, c’est définitif : je viens de vraiment commencer à travailler…. Même si cette première semaine n’a pas été la plus intense de toutes (séminaire oblige), j’ai eu mon premier jour de vrai boulot vendredi : comme je connaissais déjà tout le monde, ça s’est hyper bien passé !!! Bon, ok, je commence à saouler tout le monde à tout le temps parler de mes pansements et stéthoscopes, mais c’est la déformation professionnelle, n’est ce pas (je vais quand même faire attention sinon on va finir par m’inviter à dîner le mercredi soir pour parler de mon boulot…) J’ai vu arriver le week-end avec soulagement car j’en ai déjà marre de me lever à 7 heures tous les matins (et ça ne fait qu’une semaine…). Vendredi soir, Fleur, J. (qui loge chez ma grand-mère pendant quelques jours), Capucine (ma super copine de primaire que j’ai retrouvée grâce à Friendset) et moi sommes allés prendre un verre chez Footsie : c’est un bar génial rue Daunou (près d’Opéra) dans lequel les prix varient en fonction de l’offre et de la demande (c’est un peu la bourse de l’alcoolisme !!!). J’explique pour celles et ceux (mais surtout celles) qui sont nulles en finance : quand quelqu’un commande une bière, la demande augmente, donc le prix augmente (le prix augmente en fonction de la demande). Le truc, c’est donc de boire ce que personnne n’aime (sur ce point, je suis assez douée !!!). Samedi, je suis allée passer la soirée chez Fleur et nous sommes ensuite allées squatter le nouvel appart de Clément (un petit bijou à deux pas de chez moi). Et dimanche, nous sommes allés (J., Fleur, Clément et moi) au Barrio Latino : tous les dimanche après midi, les inconditionnels de salsa s’y retrouvent pour danser… C’était vraiment marrant de se retrouver en boîte en plein après-midi… Et aussi très frustrant de ne pas savoir danser !!! On s’est bien risqué un peu sur la piste, mais ça ressemblait plus à un rock en tortillant du cul qu’à de la salsa : je m’en fous, j’ai mon premier cours mardi soir…

Début d’année très prometteur…

Ca fait un petit moment que je ne t’ai pas donné de nouvelles, toi lecteur… Il faut dire que j’ai été assez occupée ces derniers jours. Je suis tout d’abord allée à Nantes pour récupérer ma convention de stage : j’ai passé 24 heures géniale, et j’ai pu voir Guiguou et Laurence (j’ai même fait un petit saut au Loft pour la soirée du mercredi soir…). A peine rentrée de Nantes, me voilà déjà repartie : lundi matin, début de stage, direction Hendaye pour un séminaire de 4 jours. Très honnêtement, je ne pouvais pas rêver mieux comme entrée dans la vie active : bien sûr, on assistait à des réunions de 8h45 à 20h, mais nous avions aussi du temps libre pour profiter de la thalasso de l’hôtel 4 étoiles, pour faire des jeux basques… C’était vraiment super pour connaître tout le monde (et je ne suis donc pas du tout stressée à l’idée de commencer à travailler pour de vrai demain car je connais déjà les gens et la boîte, ce qui est quand même un gros avantage…). Voilà, je suis une working girl pour de vrai…

Bonne Année 2006 !!!!

Nouvel an, temps des bilans et des bonnes résolutions… Je n’aime pas trop cette période de l’année en général, mais pour une fois, j’ai passé un excellent réveillon !!! On se sent toujours plus ou moins obligé de faire la fête pour la Saint Sylvestre, mais hier, j’ai passé une soirée géniale… On était sept, pour un repas assez exceptionnel : huîtres (oui, ça y est, j’en mange !!! Merci David de m’avoir obligée à goûter…), fois gras, saumon, crevettes Guatémaltèques, un plateau de fromages inoubliable (après mon séjour aux USA, je ne l’ai que plus apprécié…) et des tartes délicieuses… Le tout arrosé de Champagne… Que demander de mieux ? On est resté à table assez longtemps et on a ensuite passé une partie de la nuit à refaire le monde… C’était super, je refais la même chose l’année prochaine (c’est à dire dans 364 jours, ce qui me laisse un peu de temps pour m’organiser !!!). La journée du 1er a été un peu difficile (je n’ai pas été hyper active) mais j’ai adoré regarder Harry Potter et la Chambre des Secrets en mangeant des sandwiches au fois gras !!!

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2006 : qu’elle vous apporte beaucoup de bonheur, et que tous vos rêves se réalisent !!!

Fête foraine au Grand Palais

Si vous ne savez pas quoi faire ces jours-ci, courez au Grand Palais : en ce moment, il y a une fête foraine sous la grande verrière, et c’est incroyable (mais faites vite, elle ne dure que jusqu’au 2 janvier 2006…). Pour la modique somme de 5 euros, vous pourrez accéder à une pure merveille : sous la verrière de plus de 40 mètres de haut, il y a des gerbes de lumières qui coulent de partout, une grande roue, des manèges, des tirs à la carabine… et une délicieuse odeur de barbe à papa et de gauffres au chocolat… Nous avons commencé, Charlotte, Dimitri et moi, par un petit tour de chaises volantes (on a l’impression de s’envoler…) ; on a ensuite enchaîné avec la pire attraction de la Terre, une sorte de siège posé sur un bras articulé qui fait trois tours complets, en avant, en arrière, pieds en bas, pieds en haut… J’ai beaucoup crié, beaucoup fermé les yeux et quand même beaucoup ri !!! On a terminé calmement par un petit tour de grande roue : très sympa d’avoir cette vue superbe sur tout le Grand Palais (la Tour Eiffel scintillait : c’était vraiment magique…) mais j’avoue qu’avec la petite coupe ce Champagne que je venais de boire, j’étais un peu pétée, alors tout semblait beaucoup plus impressionnant !!!!

Noël en famille

Chaque année, on fête Noêl chez mes parents : nous n’avons pas dérogé à la tradition… Nous étions 13 (ce qui a posé problème pour le plan de table, mais on a arrangé tout ça en mettant mes deux petits cousins à une autre table…) : il y avait mes parents, ma soeur, ma grand-mère, ma grand-tante, la cousine issue de germaine de ma mère, mon oncle et ma tante et leurs deux enfants, ma meilleure amie et sa maman (qui font partie de la famille et pasent Noël chez nous chaque année) et moi !!!

Super ambiance !!! j’ai retrouvé un peu l’esprit de Noël que j’avais perdu !!! On a commencé par ouvrir les deux tonnes de cadeaux qu’il y avait sous le sapin (je trouve ça un peu déprimant car je me tape chaque année la corvée des paquets cadeaux et je passe des heures à faire de beaux paquets, et tout est arraché en 15 secondes !!!). J’ai été super gâtée (ça y est, j’ai passé la barre des 74 paires de chaussures : j’ai eu de si belles bottes que j’ai envie de dormir avec tellement ça me fend le coeur de les quitter !!!)… Nous avons eu un festin pour le déjeuner : foie gras et Jurançon, faisan, purées de marrons et de céleri (avec du Graves), plateau de fromages sublissime (après 3 mois aux USA, c’était un régal) et glaces Bertillon avec des tuiles soufflées et des macarons (j’ai découvert ceux au thé : je vous les conseille car c’est une pure merveille gustative !!). Un petit café pour digérer, un petit DVD (Love Actually, of course) et c’est déjà fini… Le soir, en général, personne n’a plus faim : je me suis donc fait des sandwiches au foie gras en regardant "Edouard aux mains d’argent" : le comble du chic, n’est ce pas ?

Où est l’esprit de Noël ?

Quand j’étais petite, au moment de Nël, j’avais vraiment l’impression qu’il se passait quelquechose de spécial : c’est ce qu’on appelle la magie de Noël sans doute… Et jusqu’à l’année dernière, je la ressentais toujours… Mais cette année, je ne sais pas pourquoi, les choses ont changé : tout a commencé hier à la messe de Noël. Je ne suis pas une grenouille de bénitier, mais la veillée de Noël est un moment particulier : et hier, rien… Le prêtre y est pour beaucoup : il a fait le sermon le plus négatif que j’ai jamais entendu ("les textes de Noël sont négatifs /  vous ne méritez pas le salut / au fait, vous vous rappelez le tsunami de l’année dernière ?"). Ca annonce bien : les gens vont à la messe une fois par an et au lieu de leur donner un peu d’espoir, ce prêtre les a insultés et enfoncés !!! Ca nous a tout de suite mis dans l’ambiance !

Et ce matin, alors que je promenais mon chien, il a fait une petite vidange de vessie sur le mur d’un immeuble qui s’avère être le pas de porte de la boulangerie qui fournit l’Elysée (ça s’appelle "Au Pain Bien Cuit" : personnellement, je l’aurais appelée "Au Pain Trop Cuit", mais bon, c’est une affaire de goûts !). Et là, le propriétaire de la boulangerie (j’ai su que c’était lui car il a affiché des photos de lui partout dans la vitrine : avec le maire du 8ème, avec le président de la République, à côté de son diplôme de saut en parachute…) est sorti, sa tasse de café à la main, et a commencé à m’insulter en me traitant de connasse et de grosse dégueulasse, et en me hurlant que je n’avais qu’à ne pas avoir de chien… Bref, belle mentalité pour Noël !!! Et quand je pense que je suis la seule personne que je connaisse qui se casse le cul à TOUJOURS ramasser les merdes de son chien, ça me met encore plus en colère (qu’est ce qu’il voulait que je fasse ? Que je passe la serpillière ????). Bon, c’est pas tout ça mais il est l’heure d’aller me préparer pour fêter Noël : toute la famille arrive dans une heure, et rien n’est encore prêt !!!

Museum d’Histoire naturelle

Vous ne connaissez sans doute pas encore Edouard et Clara, mes deux petits cousins… Cet après-midi, je les ai emmenés au Muséum d’Histoire Naturelle… Je n’y étais pas allée depuis l’ouverture (il y a à peu près 1000 ans !!!) et j’ai vraiment été bluffée par cette structure magnifique et par tous ces animaux empaillés… On croirait qu’ils sont encore vivants et que leur peau est toute chaude de vie… J’ai quand même un peu eu honte quand mon petit cousin de 8 ans m’a montré des animaux dont je n’avais jamais entendu le nom ("quoi mado, tu ne connais pas le gapolin du Zambèze ??") ou me posait des questions dont je ne connaissais pas la réponse ("dis, quelles sont les raisons de la disparition du aye-aye au siècle dernier ?"). Et oui, les enfants posent des tonnes de questions auxquels les adultes ne savent pas répondre… La technique : prendre un air inspiré et jeter un coup d’oeil discret à la petite fiche explicative posée auprès de chaque animal… Les enfants ne comprennent pas toujours les termes techniques, alors on peut toujours faire illusion !!!

Premiere semaine à Paris

Les meilleures choses ont une fin, tout le monde sait ça… C’est vrai : Cinci c’est déjà du passé… Cette première semaine a été assez difficile. Déjà, j’ai passé des entretiens de stage presque tous les jours (j’ai connu mieux comme programme pendant les vacances !!!). Ensuite, il ne faut pas oublier le décalage horaire (le "jet lag", pour ceux qui se la jouent hype…) : le principe est simple, quelle que soit l’heure à laquelle je me couche (20h ou 2 heures du matin, même topo), je me réveille à 4 heures, fraîche comme la rosée du matin… Il est temps que je me remette à l’heure française car je commence à accuser le coup. C’est aussi la semaine de préparation de Noël : dans ma famille (comme dans beaucoup d’autres), c’est une vraie tradition, qui commence par l’acquisition d’un sapin. Chaque année, c’est la même histoire : le samedi avant Noël, pendant le déjeuner, on essaye de se mettre d’accord pour déterminer la taille du sapin, et qui se chargera d’aller l’acheter… Et à chaque fois, c’est pareil : tout le monde crie, on se dispute… pour finalement décider qu’on en prendra un pas trop grand et que j’irai le chercher avec ma soeur. Et comme tous les ans, nous sommes allés chez Monceau Fleur et nous avons rapporté le plus grand sapin que nous avons trouvé !!! Autre problème : la décoration de l’arbre. La famille est divisée : d’un côté les adeptes d’un sapin de toutes les couleurs, et de l’autre, l’adepte (en l’occurence, moi) d’une sapin rouge et doré. On alterne donc, un an sur deux, pour la déco du sapin !!! et cette année, c’était mon tour (je vous laisse admirer le résultat dans l’album photo "semaine de Noël"). Samedi soir, pour me remettre de mes émotions, je suis allée à l’open bar d’Audencia organisé par Réseaudencia au Forum de Grenelle : j’étais venue donner un coup de main et servir au bar, et j’ai trouvé ça très marrant !!! C’était la première fois que je faisais ça, et j’ai retrouvé quatre anciens étudiants d’Assas et j’ai parlé à plein de gens différents !!! et puis surtout j’ai revu mes copains !!!!

Paris, Paris !!!

Ca y est, je suis rentrée à Paris… le voyage a été un peu éprouvant, surtout sur le plan lacrimal (oui, j’ai pleuré dans le bus en partant de Stratford, dans l’avion Cincinnati-Philadelphie, et dans l’avion Philadelphie-Paris !!!! Mais pas une larme depuis que je suis arrivée : on est en progrès !!!).

Paris me semble maginifique : je n’arrête pas d’être impressionnée par tous ses beaux monuments et par le charme de ses rues… Comment avais-je pu oublier ?

Et bien sûr, j’ai mangé de la viande rouge, du camembert et de la baguette, bu du vin rouge, retrouvé mon grand lit… Le luxe !!!